La quatrième révolution industrielle favorisée grâce au développement de la collaboration

mardi 14 août 2018 Stephen Dyson

Les principaux leaders mondiaux du domaine des affaires et de la politique se sont réunis lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos en Suisse, afin de définir les objectifs industriels internationaux pour l'année à venir. Parmi les thèmes discutés figurait la meilleure façon de se préparer à la quatrième révolution industrielle qui, selon le professeur Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, modifie fondamentalement la façon dont nous vivons, dont nous travaillons et les rapports que nous avons avec les autres.

Le Forum économique mondial a abordé la nécessité d'une coopération et d'une collaboration plus étendues entre entreprises, notamment pour ce qui est de la diffusion des avancées technologiques. Stephen Dyson, responsable de Industrie 4.0 chez Protolabs, examine le rôle que la fabrication numérique et les sociétés telles que Protolabs joueront dans la quatrième révolution industrielle.

Pièces en métal imprimées en 3D
Pièces en métal imprimées en 3D
Transformer l'industrie : les technologies avancées, pour de nouvelles possibilités

Les utilisations récentes de la fabrication numérique démontrent comment la collaboration entre l'industrie et la fabrication peut entraîner des avancées considérables dans ces industries.

Par exemple, le secteur des soins de santé utilise des techniques d'impression 3D pour soutenir l'innovation dans le secteur médical, avec notamment l'impression 3D de prothèses, implants, ou même de la peau. Et l'usinage CNC, qui utilise un logiciel automatisé pour contrôler des outils de fraisage et de tournage grande vitesse, est employé par l'Université de Houston afin de créer des boîtiers d'articulation en aluminium réalisés selon un usinage personnalisé et destinés à un exosquelette électrique formant une partie essentielle d'un nouveau système robotisé dont le but est d'aider les personnes atteintes de paraplégie à marcher de nouveau.

Et il s'agit ici d'un seul exemple illustrant la façon dont les technologies de fabrication numérique peuvent être appliquées afin de soutenir les entreprises en vue de favoriser leur développement durable, notamment au regard du fait qu'il est de plus en plus exigé d'elles qu'elles répondent aux objectifs d'efficacité et d'émissions.

Exemples de bonnes pratiques : les bénéfices économiques et écologiques

La variété quasi infinie d'objets - et d'itérations desdits objets - pouvant être produite par impression 3D réduit désormais la nécessité de maintenir un large inventaire de produits ou de matières. Ceci tient au fait que des pièces complexes sont construites en utilisant la quantité de matière nécessaire exacte, d'où un excédent de matière et de déchets minime. Ceci permet de rationaliser la production de prototypes et de pièces, avec un modèle ‘à la demande’, ce qui donne lieu à une chaîne d'approvisionnement globale efficace, et à terme, cela contribue à promouvoir une méthode de travail engendrant moins de déchets et plus durable.

Les industries telles que l'automobile et l'aérospatiale ont adopté les techniques de fabrication numérique comme « meilleures pratiques » afin d'obtenir des résultats positifs et durables dans leur cycle de production.

Au vu des réglementations strictes de l'UE concernant la réduction des émissions de carbone, les constructeurs du secteur de l'automobile cherchent à présent à augmenter l'efficacité des véhicules en réduisant leur poids, souvent de quelques grammes seulement. Pour ce faire, ils adoptent les dernières méthodes en matière de conception et de fabrication afin de développer de nouveaux matériaux, puis ils testent l'impact de la réduction du poids par le biais d'un processus de prototypes itératifs.

Finition d'une pièce plastique imprimée en 3D
Finition d'une pièce plastique imprimée en 3D

À mesure que les avions et leurs parties constitutives deviennent plus petits, plus légers et gagnent en efficacité, la complexité de la géométrie de ces pièces augmente. En faisant appel à l'impression 3D, la complexité peut être réduite, notamment dans les situations pour lesquelles des pièces multiples doivent être assemblées et nécessitent des tolérances de dimension avancées : les designs complexes que permet l’impression 3D peuvent réduire le nombre d’assemblages.

Opportunités et défis

Il est nécessaire que les entreprises adoptent un état d'esprit ouvert et collaboratif afin de tirer le meilleur parti des opportunités que présente la Quatrième révolution industrielle.

La technologie évolue et se développe à un rythme rapide, modifiant la façon dont les personnes et les sociétés font affaire ensemble. Qu'il s'agisse de réduire les coûts, d'améliorer l'efficacité ou de se conformer aux réglementations de l'industrie, il importe que les entreprises coopèrent, collaborent et partagent les avantages que procurent les technologies de fabrication numérique afin de maintenir leur compétitivité.