Case Study Hero Image

Cleanbrace

Un produit d'hygiène innovant à votre poignet, grâce à Protolabs

Un mélange de design et de fonctionnalité : C'était le but des créateurs de Cleanbrace, un bracelet hygiénique permettant de se désinfecter les mains facilement en toutes circonstances. Grâce au partenariat avec Protolabs, le leader mondial de la fabrication numérique, il est maintenant prêt à passer en production. 

Avoir les mains propres est un point important pour pouvoir interagir sereinement avec les autres. Bien entendu, se laver régulièrement les mains a toujours été considéré comme poli et prudent, bien avant le début de la pandémie de Covid-19. En raison des circonstances présentes et de l'importance de la campagne « Hands, Face, Space (mains, visage, distance) » , une bonne hygiène des mains est devenue primordiale. 

Toutefois, il n'est pas toujours facile d'avoir sur soi des produits d'hygiène et de désinfection pour les mains. Par exemple, si il n'y a ni savon ni eau courante là où vous allez, vous devez emporter avec vous un produit désinfectant approprié. Si beaucoup de gens ont toujours leur masque sur eux, très peu ont en permanence un produit désinfectant pour les mains. Pour les fondateurs de Cleanbrace, une start-up basée en Allemagne, ceci était le point de départ dans la lutte contre les mains sales. En collaboration avec Protolabs, fournisseur de services de fabrication, ils ont réussi à révolutionner la désinfection des mains en tout juste quelques mois et à transformer un nouveau concept de bracelet désinfectant en un accessoire du quotidien.

Petit bracelet, grand impact 

Lorsqu'ils ont commencé à réfléchir à la question en février 2020, le but commun des fondateurs était d'utiliser les moyens les plus simples possible pour produire un bracelet qui puisse associer design, fonctionnalité et durabilité tout en étant sans danger pour la peau. Cet accessoire reposait sur une idée aussi simple que pertinente : le désinfectant devait être contenu dans un petit réservoir rechargeable à l'intérieur du bracelet, et libéré en appuyant sur un bouton. Pour obtenir un prototype fonctionnel aussi vite que possible, la start-up s'est focalisée sur des pièces individuelles déjà existantes sur le marché et utilisables en l'état.

 

EN BREF

Le défi

Créez un dispositif portable et à la mode qui sert également de distributeur de désinfectant pour les mains et qui est rechargeable.

La solution

Une équipe spécialisée a été mise en place pour assurer la conception en vue de la fabrication. Elle a notamment suggéré un système à deux outils pour les supports afin d'assurer une production simultanée et une approche de moules à deux cavités pour le capuchon.

Le résultat

Trois moules ont été crées en trois jours seulement et, grâce à l'approche de fabrication de Protolabs, des volumes quotidiens des deux pièces ont été réalisés. Il ne s'est écoulé que 14 jours entre la demande initiale et la livraison complète de tous les composants.

Les bracelets en silicone, couramment utilisés pour les capteurs d'activité, allaient devenir la base de Cleanbrace. Le réservoir de désinfectant est une simple tête de pipette reconvertie et contient 5 à 6 applications. Il est rechargeable à l'aide d'une petite bouteille d'une capacité de 30 millilitres. 

Le succès des premiers prototypes de Clearbrace a rapidement rendu d'autres changements nécessaires. Le bracelet désinfectant qui peut être, comme le prévoyaient ses créateurs, intégré discrètement dans la vie quotidienne, permet à son porteur de se désinfecter les mains. Le prototype connut un tel succès que la production de l'adaptateur par fabrication additive devint vite insuffisante. L'étape logique suivante consistait à passer de la fabrication additive à la fabrication par lots en utilisant le moulage par injection pour produire la pièce centrale. 

Après une brève étude de marché, les créateurs ont trouvé en Protolabs le partenaire idéal pour la production par moulage par injection puisque Protolabs est une entreprise spécialisée dans le prototypage et la production en utilisant divers services de fabrication dont le moulage per injection. « Notre concept original d'adaptateur avait été optimisé pour la fabrication additive. Pour passer à la production en petite série en utilisant le moulage par injection, nous devions modifier à nouveau notre concept. Nous avons trouvé en Protolabs un partenaire particulièrement qualifié » souligne Maaß. 

La voie vers la production par lots

Le succès des premiers prototypes de Clearbrace a rapidement rendu d'autres changements nécessaires. Le bracelet désinfectant qui peut être, comme le prévoyaient ses créateurs, intégré discrètement dans la vie quotidienne, permet à son porteur de se désinfecter les mains. Le prototype connut un tel succès que la production de l'adaptateur par fabrication additive devint vite insuffisante. L'étape logique suivante consistait à passer de la fabrication additive à la fabrication par lots en utilisant le moulage par injection pour produire la pièce centrale. 

Après une brève étude de marché, les créateurs ont trouvé en Protolabs le partenaire idéal pour la production par moulage par injection puisque Protolabs est une entreprise spécialisée dans le prototypage et la production en utilisant divers services de fabrication dont le moulage per injection. « Notre concept original d'adaptateur avait été optimisé pour la fabrication additive. Pour passer à la production en petite série en utilisant le moulage par injection, nous devions modifier à nouveau notre concept. Nous avons trouvé en Protolabs un partenaire particulièrement qualifié » souligne Maaß

 

« Contrairement à la fabrication additive, le moulage par injection permet de produire des volumes beaucoup plus importants et plus rapidement. Mais la conception des pièces respectives doit également être compatible avec la méthode de production. Si l'impression 3D autorise une grande liberté en termes de conception, certains aspects essentiels doivent être pris en compte dans le cas du moulage par injection à cause des contraintes imposées par les outils et les moules. » explique Julian Lietzau, Marketing Manager chez Protolabs.

 « Les contre-dépouilles, telles que les éléments de construction qui dépassent librement du moule, peuvent empêcher la pièce d'être libérée du moule, par exemple. » C'est précisément ces contre-dépouilles, ainsi que d'autres aspects de l'adaptateur, qui furent modifiées chez Clearbrace, avec l'aide de Protolabs. L'analyse de fabricabilité (DFM) de Protolabs s'est également révélée très utile pour l'équipe du bracelet désinfectant. « Nous n'avions pratiquement aucune expérience du moulage par injection, et l'étude de fabricabilité automatisée de Protolabs nous a été d'un grand secours. Nous avons également beaucoup appris grâce aux discussions avec l'équipe. » résume Maaß. Après un total de 14 phases de révision et d'itération, toutes les parties furent enfin satisfaites du concept, et la production en petite série du nouvel adaptateur put commencer. 

Une collaboration réussie sert de base à de futurs développements en partenariat 

La collaboration mutuelle a joué un rôle majeur dans le succès de la transition rapide vers la production par lots. « Pour pouvoir aider nos clients rapidement, nous devons travailler avec eux en étroite collaboration et effectuer ensemble toutes les adaptations du concept » insiste Fischer. « Protolabs fournit un accompagnement rapide et ciblé. En particulier, la vitesse à laquelle ils traitent et résolvent les problèmes est ce qui nous a convaincu de continuer à utiliser leurs services à l'avenir. » ajoute Maaß. 

À l'avenir, le bracelet devrait améliorer encore plus efficacement la vie quotidienne du porteur. Cleanbrace est également novateur en termes d'assemblage des pièces individuelles en post-production. Les bracelets désinfectants sont traités dans un village proche où des personnes souffrant de différents handicaps assemblent les pièces individuelles, attachent les recharges et emballent les produits finis pour que les bracelets puissent être commercialisés. De futurs projets sont déjà à l'étude. « Pour pouvoir pérenniser l'utilisation de Cleanbrace, nous travaillons actuellement sur une valve qui sera ancrée dans le boîtier. De cette manière, nous pourrons mieux gérer le phénomène d'évaporation et simplifier le dosage » explique Maaß. Parce que même après la pandémie, il faut espérer que l'hygiène des mains restera une priorité absolue. Et comment mieux respecter cette priorité qu'en portant un élégant bracelet hygiénique.

“Nous n'avions pratiquement aucune expérience du moulage par injection, et l'étude de fabricabilité automatisée de Protolabs nous a été d'un grand secours. Nous avons également beaucoup appris grâce aux discussions avec l'équipe.”

Citation client

« Protolabs fournit un accompagnement rapide et ciblé. En particulier, la vitesse à laquelle ils traitent et résolvent les problèmes est ce qui nous a convaincu de continuer à utiliser leurs services à l'avenir."

André Maaß, CTO & Co-Founder a Cleanbrace


Vous voulez en savoir plus sur la manière dont Protolabs aide des entreprises similaires à réaliser des prototypes usinés par CNC, moulés par injection ou en 3D ?

Jetez un coup d'œil à notre étude de cas Boxing hand Grenade, un dispositif portable qui améliore l'intégrité structurelle des mains des boxeurs à l'intérieur des gants et des bandages traditionnels.