Insight

L’analyse DFM

Votre masterclass en design produit et développement

 

Masterclass Protolabs’ Insight

Notre série de vidéos Insight vous aidera à maîtriser la fabrication numérique.

En plus de nos conseils de conception mensuels, nous publions désormais régulièrement ces nouvelles vidéos : chacune d'entre elles vous donne un aperçu plus approfondi de la manière de concevoir de meilleures pièces. Nous aborderons des sujets spécifiques tels que le choix du bon matériau d'impression 3D, l'optimisation de votre conception pour l'usinage CNC, les finitions de surface pour les pièces moulées, et bien d'autres encore.

Alors, rejoignez-nous et ne manquez pas l'événement.

 

Insight: L’analyse DFM

24.04.2020

Bonjour et bienvenue dans la video insight de cette semaine !

J’aimerais d’abord vous rappeler que ces vidéos sont là pour vous aider à concevoir de meilleures pièces par fabrication numérique.

Chaque vidéo est remplie de conseils utiles qui vous aideront à économiser du temps et de l’argent. Si vous n’avez pas encore vu les vidéos précédentes, alors jetez-y un coup d’œil rapide.
C’est peut-être la meilleure façon d’occuper les cinq prochaines minutes !

Bien, passons maintenant directement au sujet de cette semaine.

L’analyse de conception en vue de la fabrication, ou comme nous aimons l’appeler, l’analyse DFM.

J’espère que l’idée sous-jacente est simple. Votre fournisseur reçoit vos plans CAO et vous indique si une fois fabriquée, la pièce fonctionnera, ou si elle peut être améliorée. Mais attention, toutes les analyses DFM ne sont pas les mêmes. Regardons cela de plus près, si vous le voulez bien.

Vous voici donc face à votre système de CAO, en train de concevoir une pièce en plastique pour le moulage par injection ou peut-être l’impression 3D.

Vous souhaitez bien entendu la faire fabriquer, donc vous cliquez sur « envoyer » vers quelques sociétés pour obtenir un tarif et une analyse DFM qui vous apportera quelques conseils d’ingénierie.

Que se passe-t-il lorsque votre message arrive dans la boîte de réception de l’ingénieur d’application chez votre fournisseur ? Appelons-le Martin pour simplifier.

Eh bien, espérons que Martin ouvre votre courrier dès qu’il arrive et y jette un coup d’œil. Il va lui falloir quelques heures pour l’examiner et mettre en évidence les réserves qu’il peut avoir au sujet de la conception. Il devra ensuite rédiger un devis. Il dit qu’il vous l’enverra dans trois jours, c’est d’accord ?

Mais attendez une minute, Martin est très occupé. Votre plan CAO n’est pas sa priorité, car il doit d’abord régler un problème avec un autre client. Votre pièce se retrouve assez bas dans sa liste de priorités. En fait, vous savez quoi ? Martin finit par oublier votre pièce, parce qu’il a d’autres problèmes à résoudre.

Une semaine s’est écoulée, et votre patron est sur votre dos. Vous avez un délai serré à respecter. Si vous n’arrivez pas à obtenir cette pièce dans les deux prochaines semaines, vous devrez peut-être immobiliser la chaîne de production. Les soucis commencent à vous empêcher de dormir.

Que faites-vous alors ? Vous appelez Martin. Est-ce que ça avance, Martin ? La réponse honnête est que votre pièce remonte péniblement dans la liste de priorités de Martin.

Vous plaignez Martin, mais ce qui vous importe, c’est bien sûr votre pièce.

Arrêtons la démonstration. La solution, aussi bien pour vous que pour Martin, c’est que ce ne devrait pas être son rôle : un logiciel pourrait effectuer aussi bien le devis que l’analyse DFM.

Maintenant, rejouons cette scène.

Vous avez conçu votre pièce et vous téléversez votre modèle CAO 3D vers un système de devis automatisé. Ce dernier accepte de nombreux formats de fichiers différents, il n’y a donc aucun problème. Vous recevez votre devis et votre analyse DFM en quelques heures.

S’il y a des réserves sur la conception, celles-ci seront soit des avis qui ne doivent pas mener obligatoirement à une modification sauf si vous désirez une meilleure pièce, soit des changements nécessaires sans lesquels la pièce ne fonctionnera pas.

Et Martin ? Il commence à respirer. Il n’a plus besoin de se pencher sur des pièces CAO qui ne sont pas toujours susceptibles de se concrétiser. Il peut passer son temps à faire ce pour quoi il est le plus doué, aller discuter à la machine à café.

Martin, c’est juste une blague ! En réalité, Martin dégage du temps pour travailler plus étroitement avec vous. Il pourrait même vous suggérer comment vous réduire vos coûts ou obtenir une meilleure pièce. Il fait maintenant partie de votre équipe.

Et vous connaissez la bonne nouvelle ? Vous et Martin, vous pouvez maintenant dormir la nuit.

Alors, quels sont les points à retenir de cette session de Top Tech Tips ? Si vous souhaitez un devis et une analyse DFM rapides pour respecter un délai serré, alors vérifiez la rapidité avec laquelle votre fournisseur peut les effectuer. Mieux encore, demandez-lui s’il possède un logiciel pour le faire.

Si c’est le cas, cela réduira votre délai d’exécution. Au lieu d’attendre votre devis et votre analyse DFM pendant des jours, vous le recevrez après quelques heures. Vous avez alors plus de temps pour perfectionner votre pièce, tandis que les ingénieurs de votre fournisseur peuvent s’impliquer davantage et devenir un membre supplémentaire de votre équipe.

Si vous ne me croyez pas, alors consultez notre système de devis ProtoQuotes. Et comme vous vous en doutez, aucun de nos ingénieurs ne s’appelle Martin.

En attendant, passez un bon week-end, j’ai hâte de vous revoir vendredi prochain.

 

Avec nos remerciements à Natalie Constable.

 

Autres Vidéos >

Inscrivez-vous aux Masterclass "Insights"

Inscrivez-vous maintenant et ne manquez plus les Masterclass Protolabs' Insight.
Cliquez ici

Contenu associé